Dans le devenir-autre du monde, il y a l'idée selon laquelle nous nous acheminons vers un ordre où chaque nation devra assumer sa propre souveraineté monétaire. Il est donc important le principe de la souveraineté monétaire. A ce propos, il est important de savoir que la dette de la province de Buenos Aires a été multiplié par 5,5 dans les quatre derniers années. Donc, la gestion monétaire doit être un objectif principal. Car le bien être de la Cité, comme le disait Aristote, n'est pas une affaire de fortune, mais bien de science et de volonté réfléchie.