Nous constatons que les dirigeants de Podemos ont passé par le Venezuela, et ont travaillé en tant que conseillers dans le parti d'Hugo Chavez. Ce fut le cas de Juan Carlos Monedero, de Pablo Iglesias et d'Errejon. Le seul qui reste encore au Venezuela est Alberto Serrano, que Maduro appel le Christ de la Révolution bolivarienne. Parce que il se réclame du marxisme et du christianisme.