La population nicaraguayenne s'est soulevé contre le pouvoir dictatorial de Daniel Ortega et de sa femme Milagros Murillo. Dans la répression contre ces manifestations, le pouvoir utilise des francs-tireurs. Ce qui explique le nombre considérable des morts, plus de 450 et plus de 2.000 blèses, depuis le 18 avril. Donc, beaucoup plus de morts qu'au Venezuela, où il y a eu 130 en 2017. Rappelons que le Nicaragua a 6 millions d'habitants, tandis que le Venezuela en a 30 millions.