L'eau la plus pure se trouve à sa source. Et la source de la pensée politique est la philosophie politique grecque. Au point de départ de cette réflexion, il y a la Réforme de Clystène. C'est alors que surgissent spontanément trois concepts: isothymia, isonomia et isocratia. Donc, au point de départ il y a l'égalité en dignité. Qui est le sentiment que tout être humain est un être humain.Par la suite vient l'isonomia: l'égalité devant le droit. Ce qui est le rôle de l'Etat de droit. L'Etat de droit doit à son tour accomplir l'isocratia, c'est à dire la démocratie. La loi du plus grand nombre est le point de départ de la démocratie. Il s'agit d'une condition nécessaire, mais pas suffisante. Pour cette raison la logique des grands électeurs, ne corresponde pas à la logique de la démocratie. Clinton a gagnée les dernières élections américaines, pour plus de 2 millions et demi des voix. Aristote disait que deux choses caractérisent la démocratie: la souveraineté du nombre et la liberté. Le but de ce processus est la création d'une communauté de citoyens, en vue de bien vivre.