La Commission Européenne a jugé illicites les avantages fiscaux accordé par l'Irlande à Apple. Car le gouvernement irlandais a, tout l'indique, octroyé à Apple un impôt de 2%, au lieu de 12,50% qui est l'impôt sur les sociétés dans ce pays. La Commission Européenne n'a pas signalé que l'Irlande pratique une concurrence déloyale, par rapport à ses partenaires. Rappelons qu'en France cet impôt est de 33%. Actuellement les autres pays de la zone euro tendent a réduire cet impôt, pour être plus concurrentiels. Donc, dans ce domaine, la politique irlandaise s’impose.