Comme nous venons de le signaler, la théorie du genre, considère que le masculin et le féminin ne font pas partie de la même universalité, de la même dimension générique. Que cette différence est plutôt produit de la culture.

En somme la théorie du genre, dans sa version moderne, considère que l'inné n'existe pas, et que seul l'acquis est une réalité. Ce qui nous ramène à un retour du lyssenkisme. Donc, à la théorie du biologiste soviétique Trofim Lyssenko.