Il est incontestable, la lunette de Galilée (1609) est à la base d'un processus qui a changé notre perception du cosmos. Mais, curieusement, la conception du cosmos actuelle -véhiculée par la théorie du Big Bang - est en retrait par rapport à la vision des présocratiques - Anaximandre (-610 à -546) et Melissos (-470 à 441), par exemple -, pour lesquels le cosmos est "apeiron" (sans limite) et "agenèton": sans genèse. Actuellement, il est question de naissance du cosmos et de fin du cosmos. Ce qui est une variante de la thèse créationniste. Or, la question qui se pose est celle de savoir si le cosmos est fini ou infini, "tertium non datur". Nous avons, donc, progressé au niveau de la perception, et nous avons régressé au niveau de la vision du cosmos.