A l'époque classique de l'économie internationale, le critère essentiel concernant la puissance des nations, était la valeur des exportations. C'est ainsi que le Royaume-Uni état pendant cette période la première puissance exportatrice du monde. Par conséquent, ce pays était la puissance dominante économiquement et monétairement. Actuellement c'est le PIB qui détermine cette place. C'est ainsi que les États-Unis sont actuellement la première puissance économique du monde, même s'il ne sont pas la première puissance exportatrice. Depuis 2003, c'est l'Allemagne qui a pris cette place et à partir de 2008 c'est la Chine qui a cette place, sans compter les exportations de Hong-Kong. La baisse du dollar depuis la fin 2008, a consolidé la capacité exportatrice des États-Unis. C'est ainsi que fin 2010 l'ordre des trois premières puissances exportatrices est: 1) la Chine (1.578 milliards de dollars), 2) les États-Unis (1.278 milliards de dollars) et l'Allemagne: 1.269 milliards de dollars. Mais, si aux exportations de la Chine nous ajoutons les exportations de Hong-Kong (401 milliards de dollars), cela donne:1.979 milliards de dollars. Ce qui veut dire que la part des exportations mondiales de la Chine est de 13%, tandis que celle des États-Unis est de 8,4%.- Notons, à ce propos, que les États-Unis représentent actuellement le 28% du PIB mondial, tandis que la Chine et Hong-Kong ne représentent que le 7,5% de ce PIB. Cherchez la faille... le privilège monétaire des États-Unis.