La raison d'être du FMI n'est pas la gouvernance mondiale, comme l'a soutenu Dominique Strauss-Kahan. Il s'agit plutôt d'un organe des Accords de Bretton Woods. Par conséquent, son rôle est celui de maintenir et sauvegarder le règne du billet vert. Selon la doctrine de cette institution, rappelons le, si un pays est très déficitaire et sur-endetté, il faut qu'il réduise ses dépenses pour combler ses déficits et rembourser ses dettes. Mais, voilà que sous le règne de la monnaie unique, cette politique n'est pas viable, car ces pays ne peuvent pas dévaluer leur monnaie.