Keynes a parlé d'un étalon de matières premières. A ce niveau là, il convient de rappeler que les matières premières périssables ne peuvent pas être stockées à terme. Le stockage des matières inflammables, comme le pétrole, pose aussi problème. Pour cette raison, l'or et l'argent métal ont été considérés, par l'expérience historique, comme étant plus conformes au rôle d'étalon monétaire. Ceci d'autant plus, qu'actuellement, il ne s'agit pas de faire circuler les métaux précieux par eux-mêmes, mais de produire un papier monnaie capable de circuler à la place de ces métaux. En tout cas, nous savons que l'or est l'ancrage idéal pour le Système Monétaire International, tandis que l'argent métal est le pivot idéal de la monnaie circulant au niveau interne. A terme, la parité de ces métaux est très stable. Ainsi, une économie sans crises internationales devrait émerger d'un nouveau système monétaire fondé sur le bimétallisme.