La mondialisation asymétrique, que nous connaissons depuis 1933, est le résultat de la fin de l'étalon universel: de l'étalon-or. Il ne peut pas y avoir d'égalité des chances dans la concurrence internationale, sans commune mesure. Au sein de cet ordre, chaque pays dispose de sa propre monnaie. Laquelle peut avoir une garantie métallique, ou peut tout simplement être une monnaie juridique: garantie par l'État. Mais, c'est l'existence de l'étalon-or qui assure l'autorégulation englobante. Donc, la non existence d'un privilège exorbitant et des guerres monétaires.