Depuis le printemps 2009, la Réserve Fédérale a lancé deux programmes d'augmentation de sa base monétaire: QE1 et QE2. Le premier de 300 milliards et le deuxième de 600 milliards. Ceci fait que la base monétaire du système dollar va plus que doubler, pour la fin juin 2011. Passant ainsi de 783 milliards de dollars à 1.683, fin juin 2011. Le but de ces programmes a été d'acheter des bons du Trésor (de 30 et de 10 ans) sur le marché international. Et c'est précisément ce qui explique la dépréciation du billet vert et l'incidence peu inflationniste de cette politique aux États-Unis.