Selon son concept et sa réalité, la justice sociale passe par le développement de la justice contributive et de la justice distributive. La justice contributive consiste à prélever selon la capacité de chacun à constituer et à consolider le budget public. Notons que cette idée fut reprise par l'article 13 de la Déclaration des Droits de l'Homme. En ce qui concerne la justice distributive, elle est composée de deux parties: le dépenses de fonctionnement et les dépenses sociales. Ethiquement parlant, les nominations doivent être faites selon la capacité de chacun à contribuer au bien être social et non pas selon le critère de la méritocratie comme on tend à le penser. Par contre, les dépenses sociales doivent être faites selon le critère des besoins. Il s'agit, par conséquent, d'accorder ses subventions à ceux qui ont besoin et non pas à ceux qui n'ont pas besoin. Ainsi, la justice contributive et la justice distributive ont comme finalité le nivèlement social