Fin 1971 - après la suppression "de jure" de la garantie or du dollar, avec les Accords de Washington, du 18 décembre 1971 - les réserves en devises dans le monde étaient de 25 milliards de dollars. Fin 1998, ces réserves étaient de l'ordre de 1.600 milliards de dollars. A la fin du 1er semestre 2010, le montant de ces réserves était de presque 8.400 milliards de dollars, dont moins du 3/4 sont en bons du Trésor américain. Il est clair que cette somme représente une véritable bombe à retardement qui devrait provoquer nécessairement la fin du règne du billet vert. Et donc la dépréciation brutale de toute les monnaies fiduciaires circulant sur le marché international.