C'est Kant qui a employé ce terme de révolution copernicienne pour faire référence au passage du géocentrisme à l'héliocentrisme. En réalité, c'est Aristarque de Samos (-310 à -230) qui opère ce changement. Pour les Olmèques (-1500 à +250), l'héliocentrisme était une réalité. De là, leur Glyphe du système solaire et leur année solaire de 365,2422. Dans le monde moderne, c'est Harlow Shaplay (1918) qui montre que le soleil n'est pas le centre de la galaxie et donc le centre du Cosmos. Pour les Mayas, selon leur calendrier galactique, développé peu avant l'ère chrétienne, le système solaire tourne autour du centre galactique en 25.920 ans et 360 jours. Pour eux, le cosmos est incréé, illimité et éternel. Ce qui était aussi la thèse de Giordano Bruno, brulé par l'Inquisition en 1600.