Certains économistes continuent à répéter que la crise de l'étalon-or a provoqué la crise des années Trente et va donc produire le nazisme et déboucher sur la deuxième Guerre mondiale. Par rapport à cette lecture de l'histoire, de la période de l'entre-deux Guerres mondiales, il s'agit de comprendre que la cause de ce processus négatif fut la politique de thésaurisation de l'or monétaire par les États-Unis. Or, cette politique va connaître trois phases précises. La première période, entre 1914 et 1933, va connaître le début de cette politique. Ainsi, les réserves du pays vont passer de 15% de l'or monétaire international à 44%. La deuxième phase de cette crise correspond à la politique protectionniste de Hoover, à partir de juillet 1930, qui impose la taxation des importations. Rompant ainsi avec la règle libérale classique, selon laquelle les pays excédentaires doivent fonctionner en libre-échange, tandis que les pays déficitaires doivent pratiquer le protectionnisme. Enfin, la troisième phase de cette crise commence avec la Confiscation Act de Roosevelt, du 5 avril 1933, qui interdit la possession de l'or monétaire. En 1934, la Réserve Fédérale contrôle le 66% du stock de l'or monétaire international. C'est la première phase de l'étalon-dollar qui se dit alors: aussi bon que l'or.