Peu après la signature des Accords de Washington, du 18 décembre 1971 - qui ont donné aux États-Unis le droit et le privilège d'émettre la monnaie internationale -, Le Secrétaire d'État du Trésor Américain a dit à ceux qui continuaient à se plaindre du billet vert: Le Dollar est notre monnaie et votre problème! Depuis lors, nous en sommes toujours là: pataugeant dans la même choucroute. Le grand changement étant que, depuis quelques années, le dollar n'est pas uniquement le problème des autres. Il est actuellement aussi le problème des américains. La crise de l'immobilier aux États-Unis, en est la manifestation la plus claire de ce problème. En tout cas, la chute du billet vert sera cauchemardesque non seulement pour les autres, mais aussi pour les américains. Hier encore, l'actuel Président des États-Unis croyait que le dollar était un cadeau de Dieu - à cause de la devise inscrite dans ces billets de banque: "In God we trust" - pour assurer l'empire de sa bienveillance. Mais, le temps n'est pas très loin où il se rendra compte qu'il s'agit plutôt d'un instrument démoniaque: un produit du crépuscule de la raison.