En 2006 l'exédent commercial allemand fut de 162 milliards d'euros, tandis que la France a connu, cette année là, un déficit de 29 milliards d'euros. Il convient de savoir qu'en 1998 la France a connu un exédent en comptes courantes de 36 milliards de dollars, tandis que l'Allemagne a connu, cette année là, un déficit de 3,6 milliards de dollars. Comment expliquer cette divergence? La plupart des spécialistes pensent que dans un monde globalisé les produits allemands, plus hauts de gamme, sont plus concurrentiels. Curieusement on ne remarque pas le fait que l'Allemagne sous-traite une partie de sa production dans le pays de l'est. Tout indique que dans une voiture exporté la part sous-traité est de "l'ordre de 40%". (Dixit: Antoine Seillièr, Le Monde, 12 mai 2007, p. 13). On ne parle pas non plus du fait qu'en Allemagne il y a abondance monétaire (160 millions de billets de 500 euros, fin 2006), tandis qu'il y a rareté monétaire en France: 10 millions de billets de 500 euros, fin 2006.